LE QUESTIONNAIRE D’EVALUATION du Stress Post-traumatique (enfin en ligne)

ETAT DE STRESS POST TRAUMATIQUE

Questionnaire d’évaluation de PTSD crée par Ysé Marchand en comparant les critères diagnostiques de la névrose traumatique, du trouble de stress post-traumatique (DSM V) et de l’état de stress post-traumatique (CIM-10).

Vous souhaitez évaluer si après un accident ou une agression ou un trauma vous souffrez d’un état de stress post-traumatique?

Faites le questionnaire suivant :

Si vous répondez positivement à la majorité des questions, ce que vous êtes bien atteint d’un PTSD (état de stress post-traumatique) , notamment si les symptômes persistent depuis plus de 6 mois après le trauma.

Si le traumatisme a une latence inférieure à 6 mois , et que vous répondez  » oui » à la majeur partie du questionnaire, vous souffrez probablement d’un état de stress aigu.

Normalement l’état de stress aigu post-trauma se résorbe naturellement au bout de quelques mois.

Quand ce n’est pas le cas, l’état de stress aigu se transforme en Etat de stress post-traumatique. Vous souffrez alors d’un PTSD. La prise en charge par un professionnel de soin formé à la psycho-traumatologie sera alors nécessaire.

Si c’est le cas, foncez alors chez un spécialiste du trauma.

A) EVENEMENT TRAUMATIQUE 

A1. Cet événement  présente-t-il une menace de mort ou une  blessure ?

A2. L’événement a-t-il été vécu sur le mode traumatique c’est-à-dire avec effroi, peur, impuissance, horreur, non sens (trou noir) et absence de secours ?

B) SYNDROME DE REPETITION / REVIVISCENCE

MODALITE DE MANIFESTATION

B.1. Revivez-vous votre expérience traumatique (intensément) c’est-à-dire :  

B.1.1 Reviviscence hallucinatoires et dissociation : avez-vous des flash-back, des reviviscences de l’événement ?

B.1.2 Illusion de répétition – ex : avez-vous l’impression quand vous croisez un passant dans la rue qu’il puisse être votre agresseur par exemple ? 

B.1.3 avez-vous des ruminations mentales  – par exemple des interrogations incessantes qui s’imposent à votre esprit comme « pourquoi moi, personne ne m’aide et ne peut me comprendre »

B.1.4 « agir comme si » : avez-vous des tics, des sursauts, des conduites de détresses ?

B.1.5 Avez-vous des cauchemars, des rêves répétitifs de l’évènement ?

QUAND : CIRCONSTANCES DE SURVENUE

B.2 Ceux-ci (reviviscences) apparaissent-ils : 

B.2.1 Spontanément ?

B.2.2 Quand il y a un stimulus qui évoque et rappelle le traumatisme ?

B.2.3 Dans des situations ou la conscience baisse (endormissement par ex)

EXPRESSION

B.3.1 Vous sentez-vous angoissé ou en difficulté si vous êtes exposé à un stimulus évocateur de la situation traumatique ? 

B.3.2 Avez-vous eu une réaction agressive si vous êtes exposé à un stimulus évocateur de la situation traumatique ? 

B.3.3 Si vous êtes exposé à un stimulus renvoyant à l’événement, avez-vous des réactions physiologiques fortes comme : sueur, pâleur, tachycardie, gorge serrée, etc ? 

C) ALTERATION DE LA PERSONNALITE : la personnalité devient plus méfiante et possessive. 

L’entourage vous trouve-t-il changé dans votre comportement ou votre rapport aux autres ou avez-vous l’impression d’avoir changé ?

C.1 Blocage de la fonction de filtration

C.1.1 Hypervigilance : êtes-vous sur le qui-vive, en état d’alerte ?

C.1.2 Avez-vous des sursauts exagérés ?

C.1.3 Avez-vous des troubles du sommeil, des insomnies, des réveils fréquents et des résistances à l’endormissement ?

C.2 Blocage de la fonction de présence (altération fonctionnement social)

C.2.1 Avez-vous une réduction d’intérêt pour vos loisirs et votre travail c’est-à-dire délaissez-vous vos loisirs, votre travail ne vous intéresse plus, une perte d’initiative et une démotivation générale ? 

C.2.2 Avez-vous une impression d’avenir bouché et des croyances pessimistes quant à votre avenir, une impression de vide ou de perte d’espoir?

C.2.3 Avez-vous une impression de détachement du monde, une sensation d’insensibilité à l’environnement ?

C.2.4 Avez-vous une impression de retrait de l’environnement, d’un retrait social ou d’une insensibilité à l’environnement ?

C.3 Blocage de la fonction d’affection

C.3.1 Avez-vous le sentiment de vous détacher des autres,  ou de devenir un étranger  aux autres ?

C.3.2 Vous sentez-vous irritable ?

C.3.3 Anhédonie : avez-vous m’impression de ne plus pouvoir ressentir des émotions positives, du bonheur, des sentiments d’affection ?

C.4 Altération négatives de cognitions et de l’humeur

C.4.1 Avez-vous une incapacité à vous rappeler un aspect important de l’événement sans que l’amnésie soit causée par de l’alcool, drogue ou traumatisme crânien ?

C.4.2 Avez-vous des croyances ou attentes négatives persistantes concernant vous-même ou le monde  – ex : je suis mauvais, on ne peut faire confiance à personne, je suis détruit, le monde est dangereux

C.4.3 Avez-vous des distorsions cognitives qui vous poussent à vous blâmer ou à blâmer les autres concernant la cause ou les conséquences de l’événement traumatique ?

C.4.5 Avez-vous un état émotionnel négatif persistant (crainte, horreur, colère, culpabilité ou honte ?)

D) SYMPTOMES NON SPECIFIQUES

D.1 Anxiété : vous sentez-vous plus déprimé ou plus anxieux (crise de panique, peur, crainte, phobie, advenue de rituel de contrôle etc) ou évitez-vous ce qui vous rappelle l’événement traumatique ?

D.2  Asthénie physique, psychique et sexuelle : avez-vous la sensation d’être épuisé physiquement et moralement anormalement ou même remarquez-vous une perte de libido ?

D.3 Altération de la vigilance : avez-vous des difficultés à vous concentrer ou par exemple à maintenir votre attention sur une conversation, de la lecture, des oublis ?

D.4 Symptômes psychosomatiques : depuis avez-vous des plaintes somatiques – céphalées, dorsalgies, gastralgies, asthme, hypertension, urticaire, eczéma, diabète, etc ?

D.5 Troubles des conduites : avez-vous depuis des problèmes alimentaires (anorexie ou boulimie), des problèmes avec des substances comme l’alcool, des conduites auto-agressive (comportements imprudents par ex) ou même hétéro-agressive (rixe, etc) ?

D.6 Avez-vous des conduites d’évitements de stimulus évocateurs de la situation comme éviter des activités ou situations évocatrices du trauma ?

D.7 Dépersonnalisation : faites-vous des expériences récurrentes de vous sentir détaché de vous même, comme si vous étiez un observateur extérieur de votre corps ou de vos processus mentaux (ex : sentiment d’être comme dans un rêve, sentiment de ralentissement temporel)

D.8 Déréalisation : avez-vous des expériences persistantes d’un sentiment d’irréalité de l’environnement ex : le monde autour est vécu comme irréel, onirique, éloigné et déformé

E) LATENCE

PTSD si la durée est supérieure à 6 mois

Etat de stress aigu si les symptômes durent un mois et se résorbent

E.1 Ces symptômes durent-ils depuis plus de 6 mois ?

E.2 Ces symptômes se sont-ils présentés de façon différés ?

E. 3 Ces symptômes / affections sont-ils durables voir chroniques ?

Crée par YSE MARCHAND (2020)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.